VIEUX forum des tHc Forum Index
RegisterSearchFAQMemberlistUsergroupsLog in
Fiction d'azgarech

 
Reply to topic    VIEUX forum des tHc Forum Index » Forum public » Delirium tremens Previous topic
Next topic
Fiction d'azgarech
Author Message
azgarech
membre tHc
membre tHc

Offline

Joined: 11 Sep 2006
Posts: 52
Localisation: brest
Point(s): 0
Moyenne de points: 0.00

Post Fiction d'azgarech Reply with quote
Une naissance, une legende

Projet zéro

Tout l’électronique de la cabine s’éteignit sans préambule. Naïcha était à son bureau, elle entendit les personnes des chambres accolées à la sienne commençaient à s’inquiéter. C’était la première fois depuis le départ qu’une telle chose était arrivée.

Le Neinsteni était un vaisseau de colonisation, il abritait dans sa carcasse de treize kilomètres de long et six de large de plastacier et de titane40 deux cent cinquante colons et douze personnes d’équipages coordination ainsi que trois médecins. Ce nouveau prototype de vaisseau devait rallier Le chantier de mars d’où il était sorti à une planète nommée Renaissance.

Le but de la mission paraissait simple en apparence, il fallait coloniser une planète paradisiaque pour la transformer en espace balnéaire pour les riches Multicolonialistes, mais l’enjeu était tout autre. Une idée novatrice avait vu le jour, au lieu de cryogéniser les colons et l’équipage,, ceux ci restaient libres de faire ce que bon leur semblaient. En effet, un scientifique du nom de Neinsteni avait mit au point un ralentisseur de temps, le projet zéro avait commencé à naître deux ans après cette découverte. Le Neinsteni était le premier vaisseau à en être équipé. La totalité du vaisseau et deux mètres autour de celui ci était ralentit dans le temps. Il fallait maintenant le tester sur grande distance. Le voyage avait été programmé pour une durée de cinquante sept ans, mais pour le vaisseau et ses occupants il allait s’écouler seulement deux mois.

Le voyage était arrivé à son point de non-retour, depuis deux jours de bord ils étaient plus proche de leur destination que de leur point de départ. Ce matin vers sept heures, le vaisseau avait traversé un champ de météorites, le Neinsteni n’avait pas eu d’avarie matérielle direct, mais le magnétisme émanant du champ avait déréglé du matériel de bord pendant un cours instant, mais il se pouvait bien que cette courte dépolarisation matinale soit à l’origine du disfonctionnement présent de Neinsteni. Dans l’obscurité, elle traversa sa petite cellule, de son bureau au placard où elle entreposait tout son équipement. Elle prit son gilet et la dextérité avec laquelle elle enfila celui ci et alluma les torches épaulettes ne pouvait être dut qu’à un entraînement certains. Sans attendre, elle se dirigea vers la passerelle de navigation.

Elle se heurta très rapidement à un obstacle. La porte de sa chambre n’était qu’à ouverture électronique. Elle sortit d’une poche de son gilet, un couteau multi fonction, elle dénuda rapidement les fils électriques de sa torche épaulette droite qu’elle brancha au mécanisme d’ouverture de la porte. La porte s’ouvrit suffisamment pour qu’elle puisse passer juste avant que la batterie de sa torche ne s’épuise totalement. A peine sortie de sa cellule et qu’elle eu rangé son couteau, la lumière se ralluma, et elle ne put s’empêcher de pousser un juron, tellement son bricolage paraissait vain.

« Je vous pris de m’excuser pour ce désagrément mais nos ingénieurs avait besoin de contrôler le générateur central, afin de prévenir de tout petit problème futur »

C’était le commandant, il avait parlé d’une voix calme et rassurante, mais elle savait qu’il y avait un problème et ce n’était pas un petit. Aucun contrôle n’avait été programmé car c’était elle qui été chargée de le faire et dans tous les cas les colons avait été prévenus en avance et les générateurs secondaires auraient dut prendre le relais sans problème. Ca devait être un sacré problème si le commandant le cachait aux colons. Sans s ‘en rendre compte elle avait accéléré le pas et était déjà devant le sas de la passerelle.

Elle enleva son gilet un peu dépareillé, elle lissa son uniforme de Lieutenant de vaisseau, reprit son souffle et ouvra la porte


01/12/2006 10:00:22
Publicité






Post Publicité
PublicitéSupprimer les publicités ?

01/12/2006 10:00:22
Leech
Marxiste à lunettes

Offline

Joined: 12 Sep 2006
Posts: 165
Localisation: har har har
Point(s): 14
Moyenne de points: 0.08

Post Fiction d'azgarech Reply with quote
T'es entré dans une secte bizarre azga??
C'est ça qui te prend tout ce temps? Razz

_________________
Punk's not dead! Razz

03/12/2006 18:41:51
azgarech
membre tHc
membre tHc

Offline

Joined: 11 Sep 2006
Posts: 52
Localisation: brest
Point(s): 0
Moyenne de points: 0.00

Post Fiction d'azgarech Reply with quote
Mais non je m'occupe, je me suis bousillé l'index gauche au basket et le straping que je doit faire m'empeche de jouer alors bin je m'occupe


07/12/2006 10:42:17
Puzzola
membre tHc
membre tHc

Offline

Joined: 28 Oct 2006
Posts: 65
Point(s): -1
Moyenne de points: -0.02

Post Fiction d'azgarech Reply with quote
Inscris-toi à un pbem type space-opera un tour par semaine Smile (attention, ça peut rendre accroc !)

_________________
Putois Génétiquement Modifié

07/12/2006 13:45:22
azgarech
membre tHc
membre tHc

Offline

Joined: 11 Sep 2006
Posts: 52
Localisation: brest
Point(s): 0
Moyenne de points: 0.00

Post Fiction d'azgarech Reply with quote
Elle enleva son gilet un peu dépareillé, elle lissa son uniforme de Lieutenant de vaisseau, reprit son souffle et ouvra la porte.

Elle enleva son gilet un peu dépareillé, elle lissa son uniforme de Lieutenant de vaisseau, reprit son souffle et ouvra la porte.

Des fils pendaient en haut du sas, eux aussi avaient voulu l’ouvrir de manière manuelle. Les trois ingénieurs sortirent en courant, ils se dirigeaient vers le noyau, c’était urgent, ils n’avaient pas pris le temps de la saluer. Elle se rappela le sas fermé à son arrivée, ils n’avaient sans doute pas pu restaurer l’électronique de la passerelle. Mais que se passait-il donc? Le commandant la regarda sans la voir lorsqu’elle se présenta au rapport. Ca lui arrivai quand il réfléchissait profondément.

Il se rendit compte que Naïcha se tenait devant lui. Elle était rousse, dépassait tous les membres de la passerelle d’au moins six centimètres. Elle attirait tous les regards dans son uniforme bleu noir de lieutenant, qui lui allait si bien. Ils s’étaient rencontrés un mois avant le départ, et avaient entamé une relation sérieuse, ce que le code de la marine spatiale interdisait. Elle était enceinte depuis deux semaines, ils avaient pris la décision d’avoir un enfant malgré les fortes chances qu’il leur soit enlevé avant que ses parents passent en cour martiale. Personne sur le bâtiment ne leur avait fait de reproche, la plupart était favorable à leur choix.

La main de Naïcha lui fit revenir à lui. Il vu à ses yeux qu’elle savait que le voyage n’allait pas se passer comme prévu.

« Naïcha, le champ de météorites a inversé le processus du ralentisseur, le temps est accéléré. Il va nous falloir trois siècles de bord pour arriver à destination dans ces conditions. La chute de puissance que tu as du remarquer était la conséquence de sa réinitialisation, nous ne savons pas comment réparer l’avarie. »

« Scott, si nous ne réparons pas rapidement, nous n’aurons pas assez d’énergie pour arriver à Renaissance. On n’a qu’une trentaine de caissons cryo pour tous les colons et seulement trois pour l’équipage. Il va falloir mettre les colons au courant, sinon il risque d’y avoir des complications. »

Après discussion avec le personnel de bord, Scott appela tout le monde à se rejoindre dans la salle de conférence. Quand il arriva à la salle, il semblait que toutes les personnes du Nensteni étaient présentes. Il s ‘avança vers l’estrade, son cœur battait si fort, qu’il lui fallut un temps pour commencer à parler, de peur d’avoir un infarctus. L’atmosphère était tendue, comme si de l’électricité circulait dans l’air, il parla pendant une bonne heure, relatant tout ce à quoi ils étaient exposés. Il insista notamment sur le problème démographique qui allait devenir important, car Naîcha n’était pas la seule femme enceinte à bord, et si le voyage prenait trois siècles, ce sont plusieurs générations, qui allaient occuper le vaisseau. La majorité des colons n’en voulu pas aux ingénieurs et la minorité râleuse rejoignit vite la majorité pour faire évoluer les choses dans le bon sens. Une chose était sûre, ils n’allaient pas mourir de faim, les fermes et les serres du bord pouvaient largement subvenir aux besoins de tous. Mais étaient-ils réellement conscient qu’ils risquaient de ne pas voir le port d’arrivée ?

Huit mois s’étaient écoulés depuis l’annonce, personne n’avait voulu entrer dans un caisson cryo pour échapper au temps fuyant, seules les personnes atteintes de maladies grave avaient été mises au freezer. Scott se dirigeait vers l’infirmerie, Naïcha ne pouvait plus enfiler son uniforme depuis longtemps, elle allait accoucher dans seize jours. La veille, ils s’étaient enfin décidés à demander le sexe de l’enfant au médecin. Il s se fichait royalement maintenant, de l’interdiction du code, ils seraient morts depuis longtemps avant le jugement.

Une des serres avait été aménagée en parc d’activité pour les futurs enfants, une école allait être créée, il ferait bon vivre dans la communauté du Neinsteni. Il entra enfin dans l’infirmerie, les voies d’accélération avaient été arrêtées ainsi que d’autres appareils non essentiels, du coup il fallait parfois plusieurs heures pour passer d’un quartier à un autre, c’était un moyen d ‘avoir assez d’énergie pour arriver à bon port, ne pas trop consommer. Naïcha lui souriait, elle était vraiment jolie avec son ventre rond. Elle avait encore pris un centimètre avec sa grossesse, lui pour compenser avait pris trois centimètres de tour de taille. A cette pensée, il sourit, hier il avait aussi décidé de faire régime. « Alors Doc, comment devrais-je appeler mon enfant ? Tarvis ou bien Anna ? » « Scott, on n’a pas encore choisi le nom, tu sais bien que je n’aime pas ces deux là. » « Qu’importe le nom de l’enfant pour moi, mais je peux vous dire que se sera un garçon, et s’il tient de sa mère et de son père, il n’aura aucun problème pour courir les jupons en donnant des ordres aux subalternes. »

Scott voulu répondre au docteur mais un appel l’en empêcha. Il accrocha le communicateur sur son oreille et alluma l’écran rétinien. C’était Josch, le navigateur, il était chargé de définir les meilleures trajectoires pour le navire, c’était lui qui avait pensé en premier à couper les équipements superflus.

« Commandant, il y a enfin une planète où l’atmosphère nous est propice sur notre trajectoire. Je vous envoi les informations que nous avons pu recueillir. »

La rétine devint noire un cours instant pour se rallumer sur une planète entièrement verte, c’était un monde jungle, l’atmosphère était le même que sur Terre mais en un peu plus humide. Il y avait un avant poste sur cette planète, un avant poste scientifique, ils allaient peut être pouvoir se poser sur cette planète et attendre de l’aide, même si cela devait durer cinquante ans, ce genre d’avant poste avais plus de caisson cryo que nécessaire, si certains le voulaient, ils pourraient les utiliser. Les colons étaient peut être enfin sortie d’affaire, mais eux qu’allait-il faire, pour leur enfant ? »










niak le reste sur predalia.free.fr tres bon rpg au tour par tour en gros 50 points d'actions par jours, 5 10 minutes de jeu


22/12/2006 18:23:23
Contenu Sponsorisé






Post Fiction d'azgarech

22/10/2019 01:58:35
Display posts from previous:    
Reply to topic    VIEUX forum des tHc Forum Index » Forum public » Delirium tremens All times are GMT + 1 Hour
Page 1 of 1

 
Jump to: 

Index | Administration Panel | Create a forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Design by Freestyle XL / Music Lyrics.